LA CHUTZPAH DES FAUSSAIRES ISRAÉLIENS

UN INCROYABLE MÉLANGE DE MENSONGES ET D'INVERSIONS ORWELLIENNES,
tout dégoulinant de révi-sionisme (réécriture de l'histoire façon Likoud)
et de néga-sionisme (négation des crimes commis contre le peuple palestinien)

L'article suivant figure sur le site de l'UPJF (Union des Patrons Juifs de France), un site intéressant dans la mesure où il reflète de façon assez fidèle et complète les "arguments" du lobby sioniste international. Bien sûr, il y manque certaines informations essentielles, comme par exemple une liste de ces fameux patrons juifs*, avec indication des cas de double (ou triple) nationalité, sans oublier les revenus annuels, la fortune personnelle, le nombre de salariés récemment licenciés, l'implication dans les magouilles criminelles de type "Sentier", etc...  Mais il ne faut pas trop en demander.

* Curieusement, si l'on s'en tient aux critères formulés dans les innombrables articles mis en ligne par l'UPJF, l'expression patrons juifs devrait être taboue car elle possède une "indéniable connotation antisémite" - à moins d'être assez "néo-libéral" pour penser que le mot patron, en général, n'a rien à voir avec des termes comme capitaliste, exploiteur, prédateur ou parasite. Mais qu'importe : faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais - telle est la règle numéro un de la propagande sioniste.


En bleu, ci-dessous : l'article de M. Singer, Jerusalem Post
En vert : la présentation de Menahem Macina, UPJF
En rouge : nos commentaires





Pas de sympathie pour un Etat d’Israël "voleur"
[ GUILLEMETS SUPERFLUS ]

par M. Singer


The Jerusalem Post
[ UN DES NOMBREUX JOURNAUX DU CRIMINEL DE GUERRE ISRAÉLO-AMÉRICAIN RICHARD PERLE ]

2 juin 2005


Original anglais : "Thieves get no sympathy"

Traduction française : Menahem Macina pour upjf.org.


* * * * * * * *

Austère et chirurgical, dans sa rigueur, ce bref article débride, me semble-t-il, la plaie purulente de la controverse mondiale à propos de la souveraineté israélienne sur une partie de la Palestine. Pour les Arabes et les Etats occidentaux hostiles à Israël, [ AUCUN ÉTAT OCCIDENTAL N'EST HOSTILE À ISRAËL ] la totalité de la Palestine appartient, de droit, aux Palestiniens, qui en auraient été dépossédés, non seulement par les Israéliens, mais, dès l'origine, par la Société des Nations - l'organisation internationale antérieure aux Nations Unies -, qui a voté le partage du pays. [ FAUX : C'EST L'ONU QUI A VOTÉ LE PARTAGE, EN 1947 ] L'Etat d'Israël serait donc illégitime, et tous les territoires qu'il détient auraient été "volés" aux Palestiniens. L'auteur de cet article amène brutalement à la lumière le germe vénéneux qui est comme lové dans cet abcès de l'histoire, et invite les nations [ POUR LES SIONISTES, IL Y A D'UN CÔTÉ LES JUIFS ET DE L'AUTRE LES NON-JUIFS = "LES NATIONS" ] à l'extraire en urgence, pour éviter qu'il n'empoisonne tout l'organisme. Pour ce faire, il procède à une brève étiologie de ce cas pathologique. [ MERCI, DOCTEUR, DE NOUS APPRENDRE QUE LA CRITIQUE D'ISRAËL RELÈVE DE LA PATHOLOGIE ] Il en ressort que tant l'accusation d'"illégitimité de l'existence d'Israël", que celle d'un prétendu "vol de territoires" ne résistent pas à l'examen historique et légal. [ BIEN SÛR QUE SI ] Contrairement à l'opinion qui prévaut de plus en plus, tant dans les assemblées internationales que dans l'opinion publique, Israël n'a pas à rendre des territoires qui appartiennent au patrimoine ancestral du peuple juif [ EN VERTU D'UNE "DONATION DIVINE" (!) ] , comme s'il les détenait indûment. En se retirant de certaines portions du pays, sans y être contraint par la loi internationale, l'Etat d'Israël prouve sa bonne foi et son aspiration sincère à la paix. [ MENSONGE ÉHONTÉ - LA LOI INTERNATIONALE ET DE NOMBREUSES RÉSOLUTIONS DE L'ONU EXIGENT LE RETRAIT, MAIS CE RETRAIT N'A JAMAIS EU LIEU. BIEN AU CONTRAIRE : ISRAËL N'A JAMAIS CESSÉ D'ÉTABLIR DE NOUVELLES COLONIES JUIVES SUR LES TERRES VOLÉES AUX PALESTINIENS... ] Toutefois, l'auteur met en garde contre le danger qu'il y aurait à laisser s'accréditer dans l'opinion la thèse palestinienne selon laquelle Israël ne fait que rendre ce qu'il a volé, et qu'il devra se contenter de ce que les Palestiniens - qui se considèrent comme les seuls propriétaires légitimes de toute la Palestine - voudront bien lui concéder. Tout est négociable entre les deux parties, mais les Palestiniens n'ont aucun titre à imposer à Israël un "diktat" territorial qui réduirait l'Etat juif à un territoire morcelé et étriqué, [ C'EST UN FUTUR ÉTAT PALESTINIEN QUI AURAIT UN TERRITOIRE MORCELÉ ET ÉTRIQUÉ ] dans des frontières indéfendables, et donc à la merci d'ennemis qui ne font pas mystère de leurs intentions exterminatrices. [ LES PALESTINIENS ONT RECONNU L'EXISTENCE D'ISRAËL - SANS QUE LA RÉCIPROQUE SOIT VRAIE ] La qualité de l'argumentation de cet article, clair et convaincant, [ QUAND ON EST DÉJÀ CONVAINCU ] a le très grand mérite de s'appuyer uniquement sur le droit international [ ISRAËL BAFOUE LE DROIT INTERNATIONAL DEPUIS PLUS DE CINQUANTE ANS ] et de dévoiler la supercherie des ennemis d'Israël, qui veulent faire revenir en arrière la roue de l'histoire [ RETOUR À LA SITUATION D'AVANT 1967, CONFORMÉMENT AU DROIT INTERNATIONAL. LES PALESTINIENS SERAIENT EN DROIT D'EXIGER UN RETOUR AUX FRONTIÈRES FIXÉES PAR L'ONU EN 1947, MAIS ILS NE LE FONT PAS... ] en donnant mauvaise conscience aux Occidentaux complexés par leur passé colonial. [ C'EST LE LOBBY SIONISTE QUI FAIT APPEL À LA "MAUVAISE CONSCIENCE DES OCCIDENTAUX" - EN FAISANT CONSTAMMENT RÉFÉRENCE À L'HOLOCAUSTE JUIF ]

A DIFFUSER LARGEMENT SURTOUT A LA PRESSE NON JUIVE !
[ AUTREMENT DIT : PRIÈRE D'ACTIVER LES COURROIES DE TRANSMISSION ]

Menahem Macina



Nous ne devrions pas être surpris quand les Européens, entre autres, refusent de s'émouvoir des plaintes d'Israël à propos de la terreur palestinienne, [ LA TERREUR ISRAÉLIENNE EST CENT FOIS PIRE ] et sont agacés par ses arguments relatifs à la nécessité de frontières défendables. La raison, quoique simple, passe presque inaperçue : Israël parle de ses besoins, alors que les Palestiniens parlent de leurs droits.

Ce qui ne veut pas dire que les Européens et d'autres gens bien-intentionnés pensent qu'il est juste d'infliger à Israël des explosions-suicide - bien qu'ils soient si excédés qu'ils ne protestent pas clairement. Même s'ils reconnaissent, sur le papier, que la terreur doit cesser, [ LA TERREUR ISRAÉLIENNE ? ] le bien-fondé essentiel de la cause d'Israël est perçu comme une série d'excuses pour garder la terre que l'Etat Juif a volée aux Palestiniens.

Tant que le conflit avec les Palestiniens sera considéré comme le combat entre un voleur et sa victime - dont l'enjeu est de savoir quand "la terre palestinienne" sera restituée à ses propriétaires légitimes -, tout ce que dira Israël de ses besoins sécuritaires [ ET LES BESOINS SÉCURITAIRES DES PALESTINIENS ?... ET LEURS DROITS ÉLÉMENTAIRES ?... ] tombera dans l'oreille d'un sourd.

Sous l'angle émotionnel, les voleurs n'ont pas de droits, même pas celui de la sécurité. [ SOUS L'ANGLE SIONISTE, ILS ONT TOUS LES DROITS ] Comment pouvons-nous nous attendre à ce que l'on soutienne un "voleur" qui affirme que la victime ne doit pas employer des moyens illégaux pour récupérer sa terre, et que lui-même, le "voleur", a besoin d'un bien volé pour protéger sa sécurité, [ LA FIN JUSTIFIE LES MOYENS ] ou que l'on doit faire preuve de considération envers des citoyens que l'usurpateur a établis sur la terre volée ? [ POURQUOI DEVRAIT-ON ?... ]

Notre exigence de "frontières défendables", par exemple, est comprise comme signifiant qu'"Israël a besoin de garder des territoires palestiniens afin de se défendre". [ PLUS LES SIONISTES MENACENT LEURS VOISINS ET PLUS ILS INVOQUENT LEUR "BESOIN DE DÉFENSE". ISRAËL EST LE SEUL PAYS AU MONDE QUI N'AIT PAS DE FRONTIÈRES DÉFINIES... ] Cela n'attire pas des Européens qui ne se soucient même pas d'être en mesure de se défendre eux-mêmes, [ CONTRE QUI ?... ] et donc encore moins de la défense d'Israël.

En revanche, le discours palestinien est perçu ainsi : "Nous sommes un peuple ancien et fier ; notre terre a été volée par des étrangers colonialistes, et nous combattrons jusqu'à ce que nous la récupérions." La réponse qui consiste à dire qu'ils combattent de manière trop répugnante, [ QUI EST LE PLUS RÉPUGNANT ?... ] ou qu'Israël a besoin de la terre pour assurer sa sécurité, ne véhicule pas une grande charge émotive. [ LES EUROPÉENS N'ONT PAS ENCORE COMPRIS QUE LE PEUPLE ÉLU D'ISRAËL EST, PAR DÉFINITION, AU-DESSUS DES LOIS ]

Bien sûr, l'opinion et la politique européennes - ou autres - sont aussi affectées par d'autres facteurs que le sens moral fondamental des citoyens, mais la grande vague du sentiment anti-israélien fondé sur ce jugement moral erroné a atteint une telle intensité, qu'il faut la contrer pour rendre possible un changement de politique. Israël doit mobiliser tous ses efforts [ ISRAËL ET SON LOBBY NE FONT QUE ÇA DEPUIS DES DÉCENNIES ] pour faire comprendre aux Européens et aux autres Etats que les Palestiniens ne sont pas les victimes d'un vol, mais plutôt des plaideurs déboutés, qui refusent d'accepter les décisions solidement fondées rendues en leur défaveur. [ QUELLES "DÉCISIONS SOLIDEMENT FONDÉES" ?... RENDUES PAR QUI ?... ON EST EN PLEIN DÉLIRE SIONISTE... ]

Un sentiment anti-israélien aussi profondément ancré ne disparaîtra pas tant que nous n'affirmerons pas que nous sommes un peuple ancien et fier ; [ QUAND DE GAULLE A DIT ÇA - OU PRESQUE - ON L'A TRAITÉ D'ANTISÉMITE ] que la terre contestée est notre patrie, et qu'elle fut nôtre historiquement ; [ FONDEMENT "HISTORIQUE" : LA BIBLE !... ] que cette terre nous a été attribuée par la Société des Nations, [ FAUX : PAR L'ONU, EN 1947 - ISRAËL A ALORS REÇU 56 % DE LA PALESTINE, PAS 78 % NI 90 % ] et que nous lutterons pour protéger notre pays. [ EN ATTAQUANT LES PAYS VOISINS ]

Nous devons insister sur la différence entre le geste de bonne volonté par lequel nous renonçons à une partie de notre patrie - sauf à la rendre indéfendable - par souci de paix, et le renoncement à un territoire "volé". De plus, nous devons préciser que nous permettons [ QUELLE GÉNÉROSITÉ !... ] à des Arabes de vivre, en tant que citoyens à part entière, [ "CITOYENS" DE SECOND ORDRE ] sur la terre qui est sous notre souveraineté, alors que les Arabes expulsent les Juifs de toutes les terres qu'ils acquièrent, [ QUELLES TERRES LES ARABES ACQUIÈRENT-ILS ?... C'EST LE COMBLE DE LA CHUTZPAH : LE VOLEUR CRIE "AU VOLEUR !" ] qu'il n'existe aucune autre terre juive, [ EST-CE UNE RAISON POUR VOLER LA TERRE PALESTINIENNE ?...  ET PUIS, LES JUIFS N'ONT JAMAIS REVENDIQUÉ UNE "TERRE JUIVE". CE SONT LES SIONISTES - QUI PRÉTENDENT PARLER EN LEUR NOM - QUI ONT EU CETTE IDÉE ABERRANTE ET RACISTE... ] et qu'il y a des millions de km2 d'autres terres arabes. [ AUTREMENT DIT : TIRE-TOI DE LÀ QUE JE M'Y METTE, ET VA LOGER AILLEURS !... ]

Israël doit agir comme s'il était persuadé que ses droits moraux, juridiques et historiques sur les territoires contestés sont aussi valables, voire meilleurs que les droits des Palestiniens, [ ILS N'EN SONT MÊME PAS PERSUADÉS, ILS DOIVENT FAIRE "COMME SI" - UNE PHRASE RÉVÉLATRICE... ] et qu'il est aussi ardent à protéger sa terre qu'ils le sont à l'obtenir. Alors seulement, les Européens en viendront à comprendre que "la terre palestinienne occupée" est, au contraire, un territoire contesté sur lequel Israël a des revendications, légales et morales, qui ont été formellement approuvées par la communauté internationale. [ FAUX : LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE DIT EXACTEMENT LE CONTRAIRE ]

La terre CONTESTÉE - nous devrions nous en souvenir - est devenue vacante en 1920, [ CERTAINEMENT PAS !... ] lorsque son ancien souverain, l'empire ottoman vaincu, a été écarté. La Ligue des Nations [ QU'EST-CE QUE C'EST QUE ÇA ?... UNE "LIGUE DES NATIONS" N'A JAMAIS EXISTÉ. LA "LEAGUE OF NATIONS" - L'ANCÊTRE DE L'ONU - S'APPELLE EN FRANÇAIS "SOCIÉTÉ DES NATIONS - SDN"... ] a prêté attention à la controverse entre les Juifs, soutenus par la déclaration Balfour de la Grande-Bretagne, et les Arabes vivant dans le pays, soutenus par d'autres Arabes.

Consciente du fait que les Juifs avaient eu la souveraineté sur le pays dans les temps anciens, qu'ils n'avaient aucune autre patrie, et ne prenaient la place d'aucun Etat existant, la Ligue [ LA SDN ] avait décidé que le peuple juif devrait être invité à s'établir sur la terre située entre le Jourdain et la mer Méditerranée, comme étant sa patrie. [ LA SDN, DANS LE MANDAT ACCORDÉ À LA GRANDE-BRETAGNE POUR ADMINISTRER LA PALESTINE, A SIMPLEMENT PRIS ACTE DE LA DÉCLARATION BALFOUR DE 1917, LAQUELLE "ENVISAGE FAVORABLEMENT L'ÉTABLISSEMENT D'UN FOYER NATIONAL JUIF EN PALESTINE, ÉTANT CLAIREMENT ENTENDU QUE RIEN NE SERA FAIT QUI PUISSE PORTER ATTEINTE AUX DROITS CIVILS ET RELIGIEUX DES COLLECTIVITÉS NON-JUIVES DE PALESTINE". ] Les Arabes, y compris les Palestiniens, n'ont jamais accepté cette décision, laquelle n'a jamais été abrogée. [ BIEN SÛR, PUISQUE PAREILLE "DÉCISION" N'A JAMAIS ÉTÉ PRISE ]

Certains arguent du fait que la décision de la Ligue des Nations était "coloniale" et qu'elle ne devrait pas prévaloir sur le droit à l'autodétermination. Mais la décision de la Ligue était l'autorité légale en vigueur en 1922, et tous les Juifs qui sont venus dans le pays après cette date pour fonder un Etat ont agi sur le fondement de cette autorité. [ VRAIMENT N'IMPORTE QUOI !... ] Et les nombreux Arabes qui sont venus s'y installer après 1922, [ LES ARABES NE SONT PAS VENUS S'Y INSTALLER - ILS Y ÉTAIENT DÉJÀ DEPUIS 13 SIÈCLES... ] l'ont fait sachant que cette terre avait été légalement désignée comme future patrie juive. [ JAMAIS DE LA VIE... ] Même si ce n'est peut-être pas le dernier mot de l'affaire, c'est un commencement essentiel.

Les droits d'Israël ne sont ni parfaits ni exclusifs, mais ils sont sans aucun doute assez solides [ LES SIONISTES SONT LES SEULS À LE CROIRE ] pour que l'Etat juif ne vienne pas à la table de négociations en tant que "voleur de terre palestinienne". Les exigences des Palestiniens peuvent être assez fortes pour justifier qu'on leur donne [ QU'ON LEUR RESTITUE ] une partie de la terre qu'ils veulent. Mais puisque les Palestiniens n'ont jamais eu la souveraineté sur le pays, celui-ci ne peut leur avoir été volé. [ AVEC PAREIL "ARGUMENT", N'IMPORTE QUEL GROUPE PEUT S'APPROPRIER N'IMPORTE QUEL TERRITOIRE COLONISÉ. LES DESCENDANTS AUTOPROCLAMÉS DES WISIGOTHS, PAR EXEMPLE, POURRAIENT S'EMPARER DE LA POLYNÉSIE, PUISQUE LES POLYNÉSIENS N'ONT "JAMAIS EU LA SOUVERAINETÉ SUR LE PAYS"...   ET PUIS, IL NE FAUT PAS CONFONDRE SOUVERAINETÉ NATIONALE ET PROPRIÉTÉ FONCIÈRE. MÊME SANS ÉTAT PALESTINIEN INDÉPENDANT, UN ARABE DE PALESTINE POUVAIT (PEUT) TRÈS BIEN ÊTRE PROPRIÉTAIRE (AVANT QUE L'ÉTAT RACISTE JUIF NE VIENNE L'EXPROPRIER).  ISRAËL PRATIQUE À LA FOIS LES SPOLIATIONS INDIVIDUELLES (CONFISCATION DE TERRAINS APPARTENANT À DES ARABES) ET LA SPOLIATION COLLECTIVE (OCCUPATION COLONIALE DE LA PALESTINE). ]

Les Palestiniens sont donc des demandeurs, pas les victimes d'un vol. [ AU TRIBUNAL, LA VICTIME D'UN VOL EST AUSSI "LE DEMANDEUR" - AU SENS JURIDIQUE DU TERME. LES PALESTINIENS NE QUÉMANDENT PAS, ILS DEMANDENT JUSTICE... ] Leur comportement devra être jugé comme l'agir d'un demandeur qui est en quête de territoires auxquels il estime avoir droit, et non comme l'agir d'un propriétaire dépossédé.

La prétention palestinienne à la propriété revient, en fait, à soutenir que la Ligue [ LA LIGUE DES CHAMPIONS ? ] n'aurait pas dû accorder aux Juifs un foyer national, que les Nations Unies n'auraient pas dû voter le partage de la terre, et que, en dépit du point de vue dominant de la communauté internationale, Israël n'a pas le droit à l'existence. [ C'EST ISRAËL QUI NE RECONNAÎT PAS LE DROIT À L'EXISTENCE DE L'ÉTAT PALESTINIEN... ET LE POINT DE VUE DOMINANT - EN FAIT, QUASI-UNANIME - DE LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE, C'EST QU'IL FAUT REVENIR AUX FRONTIÈRES D'AVANT 1967... ]

Quand la controverse est reconnue comme étant un conflit entre deux parties ayant, l'une et l'autre, de fortes revendications, un peuple peut envisager un compromis qui traduit les besoins des deux peuples: celui des Palestiniens qui veulent plus de territoires que ceux dans lesquels ils vivent déjà, [ QUOI, ILS VEULENT PLUS DE 13 % DE 42 % DU TIERS DE LEUR PAYS ?... QUELLE INSOLENCE !... ] pour créer un Etat plus viable; celui d'Israël qui veut des frontières défendables, confronté qu'il est au refus arabe persistant d'accepter un Etat non musulman, quel qu'il soit. [ FAUX : LES PALESTINIENS ONT ACCEPTÉ L'EXISTENCE D'ISRAËL. D'AILLEURS, LA PLUPART D'ENTRE EUX NE VEULENT PAS UN ÉTAT MUSULMAN MAIS UN ÉTAT LAÏQUE - PRÈS DE 15 % DES PALESTINIENS SONT CHRÉTIENS... ]

Ce n'est que quand la recherche d'un tel compromis sera considérée comme juste, que la cruauté des méthodes palestiniennes de combat, [ LES MÉTHODES DE L'ÉTAT TERRORISTE ISRAÉLIEN NE SONT PAS CRUELLES ?... ] et l'intransigeance de leur position dans les négociations, [ QUI EST INTRANSIGEANT ?... ] deviendront moralement manifestes. [ LES SIONISTES ONT BEAU DISPOSER - MILITAIREMENT, FINANCIÈREMENT ET AU NIVEAU DES MÉDIAS - D'UNE SUPÉRIORITÉ ÉCRASANTE, ILS NE REMPORTERONT JAMAIS LE COMBAT MORAL. LA MORALE ET LE DROIT SONT DU CÔTÉ PALESTINIEN. À L'EXCEPTION DES ÉTATS-UNIS, LE MONDE ENTIER EN EST CONSCIENT - Y COMPRIS TOUS LES JUIFS QUI REFUSENT LE SIONISME, Y COMPRIS MÊME LES MOINS BORNÉS PARMI LES SIONISTES, QUI SONT SANS DOUTE ASSEZ CLAIRVOYANTS (ET ASSEZ CYNIQUES) POUR NE PAS CROIRE LEURS PROPRES BALIVERNES... ]




Voir nos pages sur le
conflit palestino-israélien

Accueil



Recherche sur l'ensemble du site
Mot-clé :



- un outil FreeFind -