MAI 2008

- LE MOIS DES COMMÉMORATIONS -






IL Y A 60 ANS : MAI 1948

Naissance de l'Etat judéo-fasciste israélien

           


60 ans, ça suffit !




Le jour de l'indépendance d'Israël est un jour de deuil pour les Juifs fidèles à la Torah
(sur le site de Neturei Karta - Jews United Against Zionism)





IL Y A 50 ANS : MAI 1958

Le géneral de Gaulle revient à la tête de la France, mais n'y reste que 11 ans.
Après quoi le monde continue de tourner sans lui.

En un demi-siècle de rétro-évolution, on passe de ça :




... à ça :



Pauvre France !





IL Y A 40 ANS : MAI 1968

Quelle leçon peut-on en tirer aujourd'hui ?

Aucune - si ce n'est qu'en quarante ans,
un jeune cohn soi-disant révolté*


... a toutes les chances de devenir
un vieux cohn aligné*


Comme disait Brassens,
l'âge ne fait rien à l'affaire,
quand on est cohn, on est cohn



* En 1968, Con-Bendit insultait les CRS ("CRS - SS").
40 ans plus tard, il se met sous leur protection
et trouve que le slogan "CRS - SS" est "négationniste".
(Inutile de préciser que Néo-con-Bendit va fêter comme il se doit
le 60ème anniversaire de son Etat terroriste préféré.)

Ah, j'allais oublier le principal : Ducohn-Bendit est "de gôche"...



Que la fête commence par François Dubet (sociologue).
L'auteur examine les chances d'un nouveau Mai 68 quarante ans après l'original, compte tenu du mécontentement général qui prévaut en 2008.

Le problème, c'est qu'on a toujours mal interprété les événements de 1968, ramenant tout à la révolte estudiantine. En fait, c'est la grève générale de dix millions de salariés qui a donné son ampleur au mouvement. Sans cette grève de trois semaines menée par la CGT, la CFDT et d'autres syndicats, le Mai 68 français serait resté aussi insignifiant que dans les pays voisins (Allemagne, par exemple).

Quand on sait qu'il y a 40 ans, les syndicats étaient autrement plus puissants et plus combatifs qu'aujourd'hui et que leurs dirigeants n'étaient pas achetés par le patronat comme c'est le cas de nos jours, quand on sait également qu'il y avait encore à l'époque un parti communiste influent en France (aux élections présidentielles de 1969, le candidat du PCF, Jacques Duclos, recueillit 22 % des voix), quand on sait enfin que tout cela ne fut pas suffisant pour imposer un changement durable, on peut se demander sur quelles forces organisées un vaste mouvement revendicatif pourrait s'appuyer en 2008.

Sur le parti "socialiste" et ses "éléphants" ?...  Sur le parti "communiste" de Marie-George W. Buffet ?...  Sur le parti "révolutionnaire" d'Olivier Besancenot ?...  Sur le syndicat de c(l)asse de M. le camarade Thibault ?...  Sur le lobby israélophile ?...  Sur Ducohn-Bendit ?...  Sur les activistes homo-travelo-lesbo-trans ?...  Sur les défenseurs du climat-menacé-par-le-CO2 ?...  Sur les protecteurs du Tibet et du Darfour ?...


P.S. (comme dans "pédophile sioniste") :
En 1975, Cohn-Bendit évoquait sans complexes son "activité d'éducateur" dans un jardin d'enfants de Francfort, où il se faisait ouvrir la braguette et chatouiller le sexe par les gamins qu'on lui avait confiés. Maintenant qu'il est député "vert" européen, il ne se vante plus mais continue de donner des leçons aux autres. Il affirme sans rire que "la pédophilie est un crime contre lequel il faut se battre".





Accueil



Recherche sur l'ensemble du site
Mot-clé :



- un outil FreeFind -