Les prétendues preuves irréfutables que Powell va présenter au Conseil de Sécurité

Le discours de Georges W.Bush sur la Situation de l’État (State of the Union) n’a convaincu personne, ce mardi 28 janvier. Même la presse américaine constate que Bush n’avait que du vent à offrir hormis peut-être cette promesse que «Colin Powell soumettrait le 5 février des preuves au Conseil de Sécurité».

Baudouin Deckers
02-02-2003

Malgré toutes sortes de critiques, les rapports des inspecteurs de l'ONU ne peuvent avancer la moindre preuve que l'Irak posséderait des « armes de destruction massive ». Aussi, onze des quinze membres du Conseil de Sécurité s'opposent-ils à tout acte de guerre contre l'Irak  du moins à ce stade-ci. La Chine, la France et la Russie  qui ont droit de veto  exigent que les inspecteurs continuent leur travail  tout comme les huit autres membres du Conseil de Sécurité : l'Allemagne (qui préside le Conseil à partir du 1er février), le Mexique, le Chili, la Guinée, le Cameroun, la Syrie, l'Angola et le Pakistan.

La presse américaine du jeudi 30 janvier a eu vent de certaines choses

Quelles sont donc ces nouvelles preuves que Collin Powell devrait soumettre au Conseil de Sécurité ?

La presse américaine du jeudi 30 janvier révèle 1 « Des sources proches de l'administration Bush disent que Powell pourrait montrer des photos prises par satellite de remorques de camion avec une toiture plus large que d'habitude, ce qui indique qu'il pourrait s'agir de laboratoires mobiles pour armes biologiques (sic !). Il y a aussi des photos d'Irakiens qui apparemment nettoient, ainsi que des tracteurs opérant sur des sites suspects un ou deux jours avant que les inspecteurs n'arrivent ».

Un camion avec une toiture jugée plus large que normale pourrait être un laboratoire mobile ? Mais cela pourrait évidemment avant tout être mille autres choses !

Des gens qui nettoient les alentours d'un site jugé suspect, un ou deux jours avant que n'arrivent les inspecteurs ? Nous prendrait-on pour des imbéciles ? Si les Irakiens voulaient cacher des « preuves », n'en ont-ils pas déjà très largement eu le temps.

En plus, les inspections se faisant totalement à l'improviste, comment pourrait-il y avoir le moindre lien entre des opérations de "nettoyage" et des inspections ? Les Irakiens ne seraient-ils pas simplement en train de déblayer un des innombrables endroits mis en ruines par les bombardements américains et britanniques ?

Powell fournirait la preuve de liens entre le régime irakien et le réseau terroriste d'Al-Qaeda. Mais un porte-parole officiel des services de renseignement américains doit reconnaître que la "preuve" est maigre: il s'agirait d'un membre supposé d'al-Qaeda, qui se serait fait amputer une jambe à Bagdad l'été dernier après avoir été blessé en Afghanistan.

Bush croit-il vraiment tout le monde aussi bête que ce qu'en disent les nombreuses blagues qui circulent sur son propre quotient intellectuel ?

Note

1 "Administration sources said the photos Powell could display next week include satellite images of tractor-trailers with unusually large roof-mounted air vents, indicating that they could be mobile bioweapons labs. There are also overhead photos of Iraqis conducting apparent cleanup operations and operating bulldozers at suspect sites a day or two before the weapons inspectors arrive. Powell also will present evidence of imports of chemicals, metals and hardware that could be used to produce chemical and biological weapons in small labs. And he will give evidence of links between the Iraqi regime and the al-Qaeda terrorist network. A U.S. defense intelligence official said the al-Qaeda link is tenuous and based on the fact that an al-Qaeda operative had his leg amputated in Baghdad last summer after he was wounded in Afghanistan." (USA Today)