Vous connaissez sans doute ce

DOCUMENT HISTORIQUE

découvert en 2048 chez un bouquiniste du Quai Ariel-Sharon...*

(Le dernier gouvernement de l'ex-République Française)



* ... mais vous ignorez peut-être où se trouve ce fameux quai. Pas grave, cette lacune est réparable.



Pour tous ceux qui ne seraient pas familiers de l'ancienne capitale française ou qui n'auraient pas les moyens de se payer le nouveau Guide Shmulin (en vente dans toutes les bonnes librairies au prix de 499 israélos), rappelons que le quai en question est situé au nord-est du Boulevard de la Souffrance-Juive (que les Parisiens appellent familièrement le Boul-Souff). Ce boulevard, qui est l'artère principale du Quartier judéo-latin (QJL), conduit de la Place Saint-Holocauste au Jardin de la Terre-Promise.

Pour faire un don à la Fondation Shmulin, cliquez ici : moneyto:dansmapoche@israel.fric


Bien que plus petit, par sa superficie, que Brooklyn ou Tel Aviv, le QJL abrite néanmoins la plus grande concentration mondiale d'instituts de recherche holocaustique, temples du shoah business, académies sionistico-scientifiques, centres de sensibilisation à la douleur juive, organismes de lutte contre l'antisémitisme recrudescent et la menace alqaïdo-islamique, grandes écoles politico-talmudiques, librairies, théâtres et musées juifs, restaurants casher, etc...  Parmi les musées les plus connus, citons : le musée de l'Holocauste, le musée de l'H-O-A, le musée du Génocide, le musée du Plus-jamais-ça, le musée de la Mémoire, le musée du Souvenir, le musée du Rappel, le musée de la Remémorisation, le musée de la Remembrance, le musée Sarkozy destructeur de la France, le musée de l'Eretz sans frontières, le musée de la Terre sans peuple pour un peuple sans terre, le musée des Implantations et autres jolies colonies de vacances, le musée de la Barrière de séparation, le musée du Paravent de la joie, le musée de la Clôture fleurie, le musée du Négationnisme et de la théorie du complot, le musée des Fausses accusations antisémites, le musée des Fausses factures du Sentier, le musée de la Haine-de-soi, le musée de la Traîtrise, du reniement et de la honte juive, le musée de l'Antisémitissime moufti de Jérusalem, le musée Jabotinski de la glorieuse collaboration Haganah-SS, le musée des Judenräte et de l'UGIF, le musée des Faux protocoles et du vrai programme, le musée des Arabes qui veulent nous rejeter à la mer, le musée des Palestiniens qui refusent de reconnaître notre droit naturel à la suprématie juive, le musée Une seule de leurs qassams est bien plus dangereuse que toutes nos bombes atomiques, le musée des Goyim menaçants, le musée Macias-Benguigui des arts et traditions lyriques, le musée Jean-Passe et D.-Meyer...

Pour faire un don au musée de votre choix, cliquez ici : moneyto:pariciloseille@israel.fric


Dans ce vénérable quartier, on trouve aussi le CRIF, la LDJ, l'ADL-Europe, le CJM, l'UEJF, l'UPJF, l'UAJFN, l'AJDPPO, le Comité de soutien aux tsahalos impuissants traumatisés par le Hezbollah, l'Amicale des rescapés professionnels de l'Holocauste de la quatrième génération, la Fédération islamophobe internationale, l'Institut pour la promotion de la chutzpah, ainsi que les associations d'utilité publique Touche-pas-à-ma-kippa, Touche-pas-à-mon-Israhell, Touche-pas-à-mon-argent-sale, Kissé-Kiyatouché et 8.750 autres organisations judéo-sionistes de premier rang - sans oublier les bureaux de quelque 20.000 journaux, magazines, radios, télévisions et autres médias locaux défenseurs de la cause juive. A l'angle du Boulevard Saint-Rothschild, à l'endroit précis où, en 2022, un voyou de 10 ans fit un pied-de-nez à une grand-mère juive de la Rue des Rosiers avant d'être abattu par un vigile israélien du Bétar, se dresse à présent le Grand Mémorial Juif du Vème Erouv (ex-arrondissement).

Pour faire un don au Bétar, cliquez ici : moneyto:plutékonplutudonn@israel.fric


Et pourtant - hélas, trois fois hélas ! - l'antisémitisme est aujourd'hui plus répandu que jamais (en hausse de 0,87 %* l'année dernière). La survie du peuple juif ne tient plus qu'à un fil...

* + 0,93 % en tenant compte de la TVA et du refroidissement climatique.

Faites un don pour la survie du peuple juif : moneyto:jewishbillionaires@israel.fric



(Attention : il ne faut pas confondre le Quai Ariel-Sharon et le Boulevard de Sharon, dans le XIème Erouv, où eut lieu le massacre du 8 février 1962. Ariel Sharon n'y est pour rien ; ce jour-là, il était en service commandé à Deir-Yassine. Et puis, neuf morts seulement, ça ne pouvait pas être lui...)



Le saviez-vous ?  Il y a quarante ans (aux alentours de 2010), quand on voulait faire peur aux gens, il suffisait de leur dire que Paris s'islamise.





Accueil



Recherche sur l'ensemble du site
Mot-clé :



- un outil FreeFind -